Le Mythe....c'est Buoux... On profite de l'absence des filles (qui sont à NY) pour aller grimper sur cette falaise culte. Donc direction le Luberon. Alors Buoux, on a tout de suite des préjugés du style "les cot' là bas sont méga dures !!", "c'est tout patoche" ou encore "ca fait hyper mal ces trous de *****".

Plutot que de vous raconter notre charmant petit séjour, on va essayer de fixer quelques bons plans pour ne pas rater toute tentative de séjour là bas :

Première étape : Un temps d'acclimatation (basique), à Buoux, le premier jour ne vous échauffez pas dans le premier 7b venu, cela risque d'être indigeste. Essayez de vous réhabituer aux adhérences subtiles de la molasse....et son escalade en force et finesse.

Deuxième étape : Plus qu'un conseil du style "soyez humble à Buoux", je vous dirais qu'il faut regarder de très près une ligne avant de s'y engager : patine ? engagement ? style ?  Ce dernier paramètre est l'un des plus important ; il y aura toujours des prises dans un 6c en dévers, alors qu'en dalle inclnée...

Troisième étape : Un trait de caractère très Buouxien : l'inhomogèneité totale des cotations, ce n'est pas parceque l'on se prend une claque dans un 7b que l'on enchainera pas un 8a ou un 8b à Buoux !!

Quatrième étape : Attention à l'usure de la peau, car oui ca coupe un peu !

Dernier conseil : le secteur de la Face Ouest est vraiment sympa, c'est un petit paradis préservé des masses...(grâce à l'interdiction ; presque aucune patine !). J'allais oublier ; emmenez une canne à pêche...

Des DECEPTIONS :

Récréactivité 6b ; voie célèbre mais vraiment patinée.

Rêve de Papillon ; autant vous le dire, vous arrivez un peu tard pour le premier 8a de France...La patine rend la voie quelque peu désagréable.

Territoire de Fièvre 7c+ ; trop taillée (et avec mauvais gout).

Des voies qui VALENT LE COUP :

Escale à Buoux 6a+ ; belle dalle très "Face Ouest".

Xénofolie 6b ; la grande classe.

Scaravangeur 7a ; majeure et très engagée.

Le Loir 7a : un dièdre athlétique et rusé.

Exquises Esquisses 7b (plutôt 7b+/7c) : une proue graphique ou il faut être déterminé et en équilibre.

Courage Fuyons ! 7b : complète et élégante.

Le Cauchemar de l'Elephant 8a ;de beaux trous dans un mur léger dévers.

Elixir de Violence 8a ; superbe dévers suivi d'un pas en dalle des plus retors, mais avec de belles (et microscopiques) prises.

La Nuit de Lezard 8a+ ; un bombement sublime suivi d'une dalle un peu bricollée mais qui reste en force (attention petits monos !).

La Rose et le Vampire 8b ; une voie préfabriquée qui enroule !

Et surement encore beaucoup d'autres voies dans les 2 catégories !!

Vous l'aurez compris, Buoux c'est un peu une immense "foire fouille" avec des voies majeures, moyennes et quelques bouses ! Il faut savoir dénicher les perles de cette falaise. On peut noter aussi que la taille de prises est récurrente.

Vous savez ce qu'il manque à Buoux ? Les gros toits avec de grosses strates. Bonne nouvelle il y a Venasque. En plus il y a plein de nouvelles voies pas très dures ; on a découvert par exemple Lao Liang sympathique 6c (?) bien physique . L'historique 8a "C'est bon le Saucisson" est vraiment bien avec une sortie aérée... On peut aussi conseiller dans ce niveau le nouveau 8a en bas du secteur Tourette, mais aussi Mauvaise Limonade (sortie par la droite). 

On a trouvé un spot secret...sur la route Gordes-Vénasque...chutttt ! C'est une blague, en fait c'est un spot oublié assez nul. Si vous voulez tenter l'aventure (oui c'est le terme) emmenez un casque lourd et une bétonneuse...