Le blog des grincheux

07 décembre 2022

La (big) saucisse...

Lundi, je rêvais de triompher du second nez tendance Austerlitz...Arrivée à 11h30; échauff sous un froid glacial en chariant des gadins; 200kg plus tard, j'étais toujours aussi gelé mais il était temps d'attaquer les choses sérieuses. Fin de partie à 16h45 sans même avoir eu le temps de passer la souffleuse. Rincé...et force était de constater que Arcole s'était bel et bien envolé car certes j'avance bien vu que le truc ressemble maintenant à une saucisse mais c'est vraiment hyper épais au centre, bien plus que le nez...(il y a encore au bas mot 1m3 à virer).Bon la chose vraiment positive c'est que Joel m'a réparé mon marteau fétiche; celui qui m'a accompagné dans quasi toute mes ouvertures depuis 10 ans.

MATIN 

Sauc-1

SOIR

 

Sauc-2

Hier ce fut repos et mercredi profitant du beau soleil, me voila de retour sur le site; la stratégie adoptée est celle qui a triomphé du nez. Création d'une vire en haut; matraquage du caillou à la masse et on progresse au perfo...puis passage par en dessous pour le creuser le plus possible (en évitant tout de même qu'il vous tombe dessus). Bref du besogneux++ qui ne fait pas réver. En repartant au soir (17h!!!), force était de constater qu'il reste encore du taf mais je vois vraiment par où le prendre maintenant et peut être que ça se finira lors de la prochaine séance...

Sauc-3

 

Vivement donc ce WE pour pouvoir enfin (peut être) passer à autre chose...

Côté condi: c'était super agréable et chose magique, tout a séché en quelques heures!!!! Mais Joel (l'autre gardien du temple) m'a dit que c'était habituel au MR; cela peut être trempé et avec 3 h de vrai soleil, redevenir tout sec...

Posté par jordi pillet 71 à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


04 décembre 2022

Quelle série!!!!

Comme dit Joel: mais ma parole, tu couches en bas sur les palettes!!!!  C'est vrai que ce serait mieux pour ma planète...

Jeudi: bravant la grisaille, un petit tour...Vous savez où...Histoire d'attaquer vraiment la face est et ses voies abordables. Pour l'échauff, au lieu de charrier des gadins, ce fut bucheronnage sportif (et parfois accrobatique) puis terrassement; car ça j'aime bien remuer de la terre comme un gros sanglochon; 2h plus tard, j'étais bien chaud, alors zou, brossage de mousse et passage de la souffleuse; le rêve quoi...Pour finir réalisation d'une belle petite terrasse (pour mettre toute la terre remuée dedans pardi...) et comme c'était la fête; essai de la 1ere voie non en dévers au shunt et en gants (bon j'avais des chaussons, mais grimper avec des gants c'était une vraie première!!!!). Verdict: du 5 très sympa; grimpant bien; soutenue en bas et en haut avec une partie médiane bien plus facile et en bon rocher (elle passe à cet endroit sur le gros trou qu'on voit bien sur la photo)...Bref je suis reparti content.

Fest2

et  je me suis dit, suite samedi...

Oui mais Bertrand le soir même m'écris qu'il passe vendredi après midi remuer de la terre au sommet du bloc de droite...Du coup, remettant mon travail à plus tard (à ce dimanche pluvieux), me voila de retour la haut (sous un froid encore un chouille plus vif que la veille). Comme en partant je m'étais dit que c'était bien beau de vouloir faire une voie encore plus à droite dans cette face mais encore fallait il pouvoir y accéder!!!! Or en l'état cela commençait dans un talus raide/terreux, tendance  plus scabreux que scabreux. Bref personne n'irait jamais dedans... Du coup le programme s'imposait de lui même: re-remuage de terre en gros et création d'une rampe d'accès au pied de voie...Puis que du classique: Démoussage, grattage de terre et donc souffleuse pour renettoyer pour la nieme fois cette dalle et aussi entre temps visite du haut du bloc de droite avec Bertrand  (très gros chantier en perspective vu la taille de certains gadins à mettre en bas). Pour finir, purge du bas de la future dernière voie en dévers (qui partira pile à l'aplomb du muret de la terrasse). En repartant, j'ai dit au bloc: à Lundi.

Fest3b

 

Oui mais hier il faisait beau!!!! Et comme j'avais vu (surtout sur la photo ci dessus) que le surplomb du haut (techniquement hors de la zone de l'amphithéatre) craignait vraiment, et bien vous devinerez sûrement avec quoi je suis revenu la haut en ce début de WE: la sainte masse et son acolyte, le roi perfo. 2 heures plus tard, ce surplomb n'était plus qu'un souvenir (je suis maintenant rodé)...

Fest4

La suite fut plus compliquée; distrait que j'étais par des visites de grimpeurs locaux (il faut toujours rejeter ses erreurs sur les autres):

Bref j'essayais désespérément de percer des trous avec des accus vides, je commence à passer la souffleuse et l'embout tombe par terre (ça marche toujours sans, mais c'est moins efficace); bref 2h à m'énerver tout seul et à faire un boulot qui aurait du l'être en 15mn...Et puis...16h arrive; l'heure où normalement on repart...Je me dis, tiens une montée pour finir tout de même le bas de la voie regardée hier (au dessus de la terrasse) histoire d'avoir l'impression d'avoir fait qqchose aujourd'hui... 10mn après c'était fini mais je bute sur le bourrelet qui borde à droite le toboggan central sommital; on ne le voit pas trop sur les photos mais c'est le genre de zone assez cracra,bien épaisse et qui surplombe un chouille....Le nain m'avait dit qu'il faudrait la purger un jour, que certes c'était vraiment gros mais que ça n'avait pas l'air très solide (refrain déjà entendu); en tout cas bien moins que le nez (à voir, à voir)...Joel m'avait dit que c'était vraiment pas très beau; Bertrand idem...Alors...

Saisi d'une pulsion incontrolée me voila l'attaquant à la masse à 16h20. Et en 30mn, j'en ai sorti plus qu'en 2 jours sur le nez (le nain avait raison sur ce coup là)...Suite lundi...Car oui, miracle, aujourd'hui, je n'y suis pas allé; il faut dire qu'il pleut...Et que je n'aime pas la pluie surtout quand elle est froide!!!!! Mais ça je crois que je vous l'ai déjà dit...

Posté par jordi pillet 71 à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 novembre 2022

Le nez a vécu...

Acte 6 avec le nain jeudi dernier. Au départ on devait grimper puis avancer un peu le job mais vu l'humidité ambiante (et notre état de mollesse) ce fut rapidement réalisation de la saignée sommitale et un peu de purge histoire de ne pas perdre la main...

Nez-4b

Bref en fin de journée rien de spectaculaire mais une jolie petite vire se dessinait au dessus de la zone qui devait descendre par terre et le bloc avait perdu une bonne centaine de kilos.

Le lendemain retour la haut pour en finir.

Tout d'abord la routine d'echauff avec le déplacement d'une centaine de kilos (voire un peu plus; quand on aime on ne compte pas) de gadins.

Puis renettoyage de la partie dalleuse des voies de droite car la purge d un gros bloc avec sérieusement tout ressali...

Puis finalisation de la voie de gauche (partie sommitale) avec purge fine et pose de mortier à la base de la grosse dulfer finale.

Et...C'était reparti pour un tour...3h plus tard, la première avalanche sérieuse se déclenchait. 25 coup de masse après, tout était fini...J'étais tellement rincé que je n'en ai éprouvé aucune joie; simplement un immense soulagement. C'était enfin fini et mes coudes sont toujours en bon état...

Nez-5

Pour en finir avec les travaux, Bertrand a attaqué le bloc de droite et est en plein jardinage sommitale.

Côté escalade: le nain a fait tout les mouvs de la voie de gauche et si le haut n'est pas a négliger, le bien dur se situe entre P2 et P3 (en tout cas à sa morphologie). Pour la voie de droite on penche pour 6c+ en version de droite et bon 7 pour la version de gauche (l'infame nabot a trouvé une méthode sans la réglette et l'a enchainé par la même occasion).

Côté condis: vraiment pas fameux; même quand il y a eu du soleil la semaine dernière, l'humidité était redoutable (tendance pas moins de 80%) et rendait l'escalade plus que pénible (par contre le caillou est vite à température car il n'est pas encore glacial à coeur) car maintenant à la moindre averse, les dessus dalleux déjà gorgés d'eau ,s'égouttent gentillement pendant 1 ou 2 jours....

Pour les noms ce sera:

Voie de gauche: Polynice

Voie de droite: Etéocle

Posté par jordi pillet 71 à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 novembre 2022

La bataille du nez

Sur les 2 blocs surplombant l'Amphithéatre, 3 zones posent problème à la préfecture. Une zone sur le bloc de droite (faux problème du à un artéfact photographique) et 2 zones sur le bloc de gauche. Nous avons eu l'autorisation de purger l'une d'elle; un gros nez surplombant. A le voir, on s'est dit avec Bertrand, ça va être du gatô. En fait la bataille est plus que rude...

La bestiole en version initiale

Nez-1

L'acte 1 fut une simple reconnaissance de ma part (bon avec tout de même marteau et pseudo barre à mine) et le nez a bien rigolé...

Bon j'y suis vite retourné en tendance très motivé (avec masse et marteau) et le résultat fut mitigé (moi j'en suis reparti rincé)

Nez-2

Du coup quelques jours après je l'ai attaqué par surprise de l'autre côté (en profitant d'une zone fissurée bien péteuse) et en utilisant exclusivement ma grosse perceuse en mode burin (merci Jeanjean pour les 2 accus supplémentaires car là je m'en sers à fond). Résultat 3 accus vides plus tard...

Nez-3

L'acte 4 s'est déroulé (avec un certain optimisme initial) avec Bertrand et on s'est heurté au coeur du problème; à savoir un rocher sain et peu décidé à finir en bas...Bref on s'est fait un peu rouster ce jour là...Car on a eu l'impression de ne pas avoir vraiment avancé (et moi d'attaquer une montagne avec un jouet électrique)

Nez-4

Dès le lendemain, j'y suis retourné en affinant la stratégie: le perfo burin n'étant vraiment efficace qu'en zone "péteuse", ce fut matraquage à la masse en préalable puis marteau burin (et non l'un sans l'autre ou l'un avant l'autre). Et à nouveau masse puis burin etc etc etc... 4h plus tard cela donnait ça (j'étais, toujours broyé en fin de séance, mais enfin satisfait du job accompli)

Nez-5

Suite dans pas tard...Mais il y a encore un petit mètre à enlever et c'est vraiment épais côté droit...Du coup, la lutte promet de durer encore un peu...

 

Sinon le remuage de terre en gros est fini dans ce bloc et ce serait même super propre si je pouvais repasser la souffleuse (mais pour cela il faudrait que la terre soit sèche, or comme on a commencé la saison des pluies...C'est pas prêt d'arriver)

La tonne de caillou qui trainait au pied du bloc est entièrement déplacée et le futur pied de voie est bien plat.

2 voies sont sorties de terre dans la zone à droite du nez. Celle de droite est finie; celle de gauche ne tardera plus à l'être (le haut reste encore à bien stabiliser).

Pour la voie de droite cela donne 2 versions très distinctes. Une à droite dans le rocher fracturé et qui tourne dans le 6c/7a et une bien dans l'axe des points; dans un rocher aussi béton que beau et qui devrait valoir dans le 7c (avec un vrai test de tenue de prise MG).

Pour la voie de gauche: menu unique et qui risque de valoir son 8a.

Pour l'instant ce sera les 2 seules en attendant début janvier et le passage sur le site de Mr Vallet du BRGM. C'est à partir de ce moment là que tout (espérons le) se libérera. Mais comme dit Bertrand, vu le taf qu'il nous reste, il ne faut pas qu'on se relache si on veut que tout soit prêt pour cette date (versus purges et nettoyages divers).

Côté condi au Mont Rome, ça commence a bien être humide de ci de là; les secteurs dans le coeur du "massif" sont peu en condition car la forêt est bien glauque (sauf à la plage où on est vraiment au dessus); par contre en bordure cela reste bien sec et dès qu'il y a un rayon de soleil, c'est archi top. Côté grimpe toujours, le nain a enfin fait un essai qui ressemble à quelque chose dans Antigone car il est tombé dans le jeté en croisé et il maitirse enfin parfaitement le final (bien moins dur mais assez retors)

Posté par jordi pillet 71 à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 novembre 2022

Au dessus du brouillard

Oui, le Mont Rome est souvent au dessus du brouillard; jeudi c'était le cas et aujourd'hui aussi. Bon on est juste au dessus (St Sernin est souvent dedans jusqu'à 12-13h), mais on est vraiment au dessus; avec un prime un petit vent plus que rafraichissant du fait du différentiel de température...

Sinon les bigs travaux ont commencé puisque l'on peut grimper (il y a encore pas mal de bémol) sur la totalité des 2 blocs de l'amphithéatre. Là on en est avec Bertrand à la phase du remuage de terre en gros (zone sommitale) et purge du nez (c'est quasi fini). Aujourd'hui un bon coup de souflette a fait disparaitre le côté terreux du bloc mais il en reste à enlever. Le top dans tout cela, c'est que cela m'a permis de faire ma première séance d'équipement sous la pluie (mercredi dernier avec Bertrand et aussi visite de Yannick pour voir le site). A 57 ans, il fallait que je le fasse...Bon j'ai tellement aimé que pas sûr que je récidive...La pluie c'est vraiment nul, ça mouille!!!!

Grimpez bien. Au MR tout est encore quasi sec.

Posté par jordi pillet 71 à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


08 novembre 2022

Briançonnais fin octobre

La 1ere semaine de vacances fut l'occasion pour nous de découvrir le Briançonnais à l'automne...Le début fut folklorique à souhait avec une route en alternat vers La Grave et surtout avec la redescente d'un troupeau de vaches...Comme quoi il y a bien des vaches là bas (on en doutait car on n'en avait jamais vu une seule en été!!!!)

Côté carte postale, c'est vraiment mieux qu'en été car la neige (au dessus de 3000 tout de même) est bien bien blanche et les mélézes sont tout dorés. Bref c'est BO.

Côté escalade, vu la douceur c'était moyen moins car à l'ombre tout était ultra humide (tendance condensat) et au soleil il faisait une chaleur à mourrir (même à 1800m), d'autant plus que la thermique est vraiment asthmatique à cette saison. Bon le seul avantage est que c'est grimpable sans problème dès qu'on passe à l'ombre (Mont Dauphin Cosmos par exemple). Mais rageur que je suis, je mettrai de suite 2 bémols:

Oui grimpable mais...pas longtemps car de 14h+ à 18h-; bref 3h30 à tout casser...

Grimpable si à l'ombre...En été, les secteurs Cosmos et Raph passent à l'ombre quasi simultanément (cela se joue a 30mn); là si vous vouliez aller à Raph, c'était perdu car la course solaire fait que cela reste au soleil jusqu'à un bon 17h....

Bon du coup on a glandé de ci de là et on n'a visité qu'un seul nouveau site: le Diamant de Roure.

Concernant ce site il faut savoir:

Les distances indiquées depuis Briançon (7km) sont fantaisistes; la petite m'a soutenu mordicus que c'était à vol d'oiseau; histoire de confinement...Je suis modérément convaincu...Et ma voiture l'est encore plus!!!!

Pour aller au parking, c'est de la piste (souvent très bonne) depuis la sortie de Puy Chalvin; ca passe bien mais ça n'aide pas à trouver quele trajet est court...

Les Combes sont déjà à 1850m d'altitude; du coup il faut savoir que le chemin à suivre descend globalement au début (quand on est à nouveau au niveau des Combes, on est dessous) puis remonte pour arriver au sommet du diamant (là où il y a la loupe). Ne montez surtout pas (comme nous) au départ!!!!. Il faut suivre non pas un GR mais un fléchage VTT rouge (indiquant Ratière).

Le final est un peu chiant mais évident; les cordes fixes étant installées le long de la face NW du diamant.

Passons maintenant à l'escalade (quartzite indiquée; je n'en suis pas sûr car ce serait plus solide que ça...)... Beaucoup à dire car c'est la 1ere fois que je passe du grandiose au tas immonde en quelques mètres.

Grandiose:

Africa Crack 6b+. Une fissure et une ligne démente. Peut être le 6b/c le plus marquant de la vallée.

Utah 7a+. Un gros pliage en 2 en bas (même si vous êtes pas bien grand) mène à une zone facile. La voie démarre vraiment là et le mur qui suit le surplomb est énormissime. 

Acceptable:

Libre echange 6c; un rocher un peu délicat mène à un crux qui pourra est indigeste si vous ne rentrez pas les doigts dans les popoches taillées et remplies de Vipere...Dans ce cas, partez plutôt pour 7a...Le haut est grandiose de...bétise; vous vous retrouvez sur un bac coupant en gros surplomb et là vous ne voyez que le top tout près du relais (et donc bien loin). Pas de panique, au lieu de penser jeté propulsion, dites vous que vous êtes vieux, que vous ne fermez plus trop le bras...Et vous trouverez alors la solution (pas bien belle vu du dessus)....

Compliqué:

Le Con Fine Ment 6b+. Une escalade dans un rocher (raide) douteux, parcemé de poches faites au piochon et blindées à la Vipere. Comme ça n'a pas été très bien fait, il en manque maintenant quelques unes (et pour les pieds c'est moy moy...). Du coup si cela vous parait sordide et bien dur, c'est un peu normal (moi ça ne m'avait pas trop marqué; la petiote a hurlé tout du long -tout en étant en mouli-).

Diamond Street 7b+. Ca commence mal avec ce vilain caillou collé (vers P2/P3) de l'autre côté de l'arête et qui ne sert à rien; si j'étais local, je l'aurai viré illico car on est au niveau des tessons de carrelage collés par S Jaulin au Canal...Ca continue pas super avec ce bi/poche vipéreux ridicule au niveau du surplomb et dont l'utilité est d'éviter un bon dynamo rigolo (et pas bien dur) pour choper une top écaille; le crux (en réta) est bien dur car la prise clef (enfin je suppose) n'existe plus (il ne reste que la trace de Vipere). Du coup, c'est un crux étonnant; tendance bloc "moderne". On repart de suite sur une section soutenue et là un dernier crux (où il ne faut surtout pas chercher à tenir la vilaine verrue taillée) toujours en réta permet d'en finir avec les difficultés mais c'est là que les ennuis commencent...Car au menu vous attendent:

Une dalle centrale pas si facile que ça (propre ce serait dans le petit 6) mais surtout absolument pas nettoyée (giga mousse grisatre garantie d'origine).

Une facette sommitale rougeatre; au début c'est archi péteux mais facile; du coup en se cramponant il y a moyen de se trainer de points en points; mais cela devient vite plus raide et un chouille plus dur et là j'avoue avoir capitulé tant cela craquait sous mes pieds et mes mains (là, je ne parle pas de croustillement mais d'un revêtement uniformément pourri). Du coup redescente sur un mq de but que j'avais récupéré dans la dalle (en me disant que j'avais vraiment été con de faire le malin à essayer de sortir la voie...).

En étant positif, je dirai qu'une fois les verrues enlevées et le haut fini (bon là, comptez une journée de job; et pas en tendance grosse fainéasse), ça ferait un 7c/c+ très class.

Pour finir, un point météo sur ce site: on ne pouvait y grimper que grâce à l'ombre (tournantes) des mélèzes (voies de droite); on a du attendre l'ombre de la face Sud Est (15h15 fin octobre) pour faire le 7a+; le côté gauche de la falaise (Sud) passant à l'ombre une heure plus tard du fait de la montagne en face. Par contre la thermique (qui était bien là) coupe 15mn plus tard et cela devient gluant....

Bref cela vaut le coup d'y aller mais quand il fait bien plus frais (ce qui est la conclusion de notre séjour dans la vallée); du coup ce fut retour maison  une journée plus tôt que prévu,sous un grand soleil et par le col du Galibier  (qui pour une fois était plus que tranquille..). Ah oui, un détail: 11h du mat, 2650m d'altitude et...14°C au thermo de la voiture...

 

Posté par jordi pillet 71 à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 novembre 2022

Mont Rome

Tout d'abord ce mini post pour indiquer que la "voie" dans le dévers de gauche est finie (3 points plus relais sur une broche; j'ai laissé en place le piton de gauche car il permet d'avoir la corde pile poil dans les versions de gauche si on veut mouliner). Cette voie permet donc d'accéder à 4 variantes tournant entre le 6c et le bon 7a.

Sinon Circée est également terminée et le nettoyage de toute cette zone aussi.

Côté réalisation; la petiote grâce aux conseils avisés du nain change de méthode dans le S et...l'enchaine (après être encore tombée avec sa méthode -en bois massif- originelle) et c'est tout...Car Antigone s'avère vraiment dur de chez dur....A minima 8b voire un chouille plus...

Pour finir, il y a de l'humidité de ci de là mais rien n'est irréversible pour le moment (et en tout cas  ce qui est vraiment au soleil est bien bien sec).

Posté par jordi pillet 71 à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 octobre 2022

Mont Rome, la saison continue....

Avant ces 2 jours perturbés, tout avait parfaitement séché au point que même la zone de bloc devait être fréquentable!!!!

Côté réalisations/nouveautés:

Circée avance bien. Cela s'annonce finalement aussi dur (voire plus dur; il faut dire que ça penche encore plus...) que sa voisine de gauche!!!! Le haut est fini. Cela sort volontairement à gauche (on rejoint le relais d'Antigone) pour éviter de passer le bourelet car celui ci délimite la frontière actuelle entre l'endroit où l'on a le droit de grimper et celui où c'est encore interdit...

Le nain a fait les mouvs d'Antigone; reste à attendre le froid pour pouvoir s'y mettre sérieusement (bon pour Circée c'est le même combat)

Répétition par le même d'Andromaque. Pour lui la difficulté est comparable à Electra. Par contre elle est faisable (même si c'est plus dur) à 1m60 alors qu'Electra ne l'est pas.

La FA de la trav est toujours à faire; dans le sens retour (donc G à D) le nain tombe tout près de la fin (en s'embrouillant sur les pieds); le but dans ce sens étant d'arriver au start d'Antigone (pour imaginer après aller dans cette voie).

Mardi ce fut journée ménage:

Nettoyage de toute la zone au dessus d'Antigone/Circée afin de la purger entièrement...

Du coup ,grâce à la thermique de couloir, j'avais entièrement tout rekradocé le secteur; et quand je dis tout, c'est vraiment tout; 6a inclus, qui était recouvert de terre!!! Mais ce qui était shunt c'est que j'avais prévu le coup en emmenant la souffleuse magique. Résultat une heure après, tout était plus propre que propre...

Puis journée découverte:

je suis allé poser un ring (broche bien longue) dans le muret bien dévers à gauche du secteur "Dévers". on peut maintenant mouliner dedans sans encombre (alors qu'on ne pouvait avant y aller qu'au shunt grâce à des pitons de renvoi.

Du coup le lendemain (avec la petite), on a exploré (après la chauff traditionnelle) son côté droit et cela donne de chouettes combis de réglage allant du 6b/c au bon 7a...A suivre donc...En attendant que je pose d'autres points pour avoir dedans une voie réalisable en tête (et qui permettra aussi de monter "aisément" sa corde)

Sinon les condis sont toujours aussi top quand il fait beau; la petite thermique du couloir se lève vers 11h30/12h pour tomber vers 16h. Par contre c'est la "tempête" dès que le vent est de sud ou sud ouest...Tempête mais pas forcément "colle" ultime car le vent peut être un chouille plus humide...Du coup dans cette config, le mieux est d'attendre que le rocher prenne vraiment un bon bain de soleil pour taper un run.

Sinon, désolé, vous ne serez pas débarrassé de moi car mon doigt n'est pas cassé; un simple bonne luxation qui est en passe de devenir un mauvais souvenir...

Posté par jordi pillet 71 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 octobre 2022

Extension au Mont Rome

Eh oui depuis une quinzaine, l'association des nuits du Mont Rome nous a permis d'enlever la cloture et de nous étendre à droite (pour l'instant jusqu'aux palettes). Quitte pour nous de:

Remettre une version de la cloture (amovible) lors du festival pour empécher les resquilleurs de passer par en haut et d'assister gratos aux concerts (j'avoue que l'explication de l'existence de la cloture m'a scotché...car c'est basé sur la réalité et non pas sur des suppositions...).

Purger la zone où l'escalade est autorisée afin que des cailloux ne tombent pas chez eux (le sol leur appartient; par contre les falaises sont municipales).

Une bien plus grande extension est envisagée mais ça se fera en son temps; peut être lors de la signature de la nouvelle convention entre la mairie et la fédé 71 (que je remercie ici pour sa prise de relais en ce qui concerne la partie "théorique" des grosses zones de purge).

En attendant 3 voies nouvelles sont apparues et une petite dernière est en gestation.

Dans la continuité d'Electra:

Oreste (pile au niveau de l'ex cloture). 2 possibilités: soit droit avec un mono (7b+) soit avec un crochet à droite (sans mono) et de même difficulté sauf si vous arrivez à choper l'écaille de "sortie" les pieds en bas (1m80 et qq); dans ce cas c'est 7b.

Andromaque: un bon mètre à droite. Même relais que la précédente. Pas facile dès le début et gros pas dur en tirant fort sur une fourchette mono pour aller claquer un bac plat; le pas d'après pour se rétablir n'étant pas trivial non plus...Comme je suis le seul à l'avoir fait, dur de donner une cote...Dans le 7c+.

Antigone: Là on est clairement dans le mur bleu. Rocher très différent de celui du "rouleau"; plus haut; plus au soleil; tout le temps du grip...Mais aussi plus fragile et demandant un peu de colle par endroit. Un départ dur mène au crux. 2 gros mouvs de suite (dont un jeté en croisé) que le nain ne fait pas (mais il les "sent"); suit après un bon mouv dur et un final plus que retord (qui à lui seul vaut son bon gros 7b). Bref du 8 (et pas du petit).

Circée: voie en gestation qui utilise le "gros" trou de la facette jaune puis passe droit dans un gros gros ventre.A voir calmement; ça penche fort...Donc ça sera dur...

Une photos de cette zone pour donner envie: On voit à l extrème droite le gros trou qu'ulilisera Circée et au centre (dans le bleu) les points d'Antigone

amphi-SWprol

Sinon:

La "sinusoide" résiste toujours; il faut dire que maintenant ce n'est plus trop chaud mais une des prises clé mouille hyper vite et est la plus lente à sécher de toute la face. La petite tombe pour aller chercher le mono final; moi je me suis explosé le doigt dans le bas bêtement (j'ai fais un mouv en oubliant de désengager d'abord mon majeur du mono où il était... du coup ça a fait cric crac...et une belle luxation à la clé). Mon ressenti était que ça vaut bien son bon 7c cette affaire là...Et qu'avec la trav avant...Ca ne serait pas gagné!!!!

Médée idem...Le nain tombe au dernier mouv dur (c'est à dire le 4ieme) dans un jeté un tantinet aléatoire et commence à péter un cable...J'ai compris les mouvs; l'affaire doit valoir son 8a; ni plus ni moins...Mais c'est une variante qui peut se faire soit très vite soit...Jamais...Vu ce final de M....

Point de vue condi:

Tout est sec (ou presque) mais ça reste humide dans la face NW (clairment ce n'est plus la saison; du coup j'ai arrêté de bosser dedans; mais tout était quasi fini).

Pour la face ouest le mieux est d'attendre 15/16h quand le soleil est bien derrière (ou alors tapez un run juste avant qu'il n'arrive).

Le vent (thermique de pente) se lève en ce moment vers 11h et arrète de passer dans le "couloir" vers 16h (heure à laquelle un bout de l'esplanade -devant les palettes- passe à l'ombre). C'est donc vraiment top dans le rouleau vers 14/15h surtout que vers l'ancienne cloture cela repasse à l'ombre à partir de 14h (ombre portée due aux gigas accacias).

Pour les 2 de droite, la face reste à l'ombre jusqu'à midi (environ) puis c'est un four à pain...On repasse à l'ombre vers 16h mais le mal est un peu fait (versus la colle).

Profitez en bien maintenant car à la prochaine bonne grosse rincée, ce sera sûrement le clap de fin de saison (sauf pour Oreste et les voies de droite car elles ne mouillent que très difficilement).

Ah oui, j'oubliais: la FA de la traversée est à refaire puisqu'elle est maintenant bien plus longue!!!!!

Posté par jordi pillet 71 à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 septembre 2022

Mont Rome actes....LE TOPO

Je ne compte plus...Car entre les séances de grimpe et les mini séances (après/avant le boulot) de nettoyage/ouverture, je m'y perds...Donc ce post récapitulatif où je vais oser mettre mes topos en ligne (quite à devoir affronter moultes moqueries du fait des tracés et de mon Acompétence à maitriser photoshop)

En résumé:

La facette Nord Ouest (zone de bloc hyper dévers) avance bien; il reste 1 grosse heure de boulot dans la face mais sûrement une bonne demie journée pour faire en sorte que les sorties (en rocher tendance puzzle collé à la terre) ne craignent rien.

amphi-NWblocs

4 blocs/version (pour l'instant) ont l'air de s'imposer.

Le plus dur: Départ assis (noir) pour aller chercher 2 mono puis (bleu) droit dedans.

La même chose (bleu) en partant sur les 2 monos (ça sera déjà bien bien dur)

Des 2 monos, un mouv puis cap à gauche (vert) sur de bonnes prises

Départ à droite (assis?) puis enchainement quasi exclusivement sur de bonnes prises (certainement pas si facile que ça...); tracé en rouge.

 

Face ouest

Là j'ai piqué le montage de Bertrand et ai ajouté mon barbouillage...

amphi-BertrandMod

Voies de Bertrand:

1. Requiem. Faite la dernière fois; le rocher est maintenant bien propre. Jolie voie bien athlétique. Dans le 7a. Partir P1 et P2 mis; P3 est délicat à mq; la sortie est relax si on ne se perd pas

2. Love Song. A nos yeux la moins belle; très morph petit (pour eux dans le 6c); une version plus nature est à l'étude...

3. Concerto privé. 7a; tout se joue au départ maintenant.

4. Close to me. 7b+; idem même s'il y a un petit pas au dessus du bon bac central.

5. Lulluby. 6c+. Un départ restant un tantinet pénible puis un super caillou; attention le 1er point commun avec 4 est vraiment pénible à mettre car trop à gauche; j'en mettrai sûrement un autre.

Nos voies/variantes

4'. Médée (rouge trait plein). 3 Rings. Une directissime sur des petits (vraiment petis) trous. Rejoint 5 à l'énorme bac inverse. Autour de 8a d'après le nain...

5' Départ direct de Lullluby (rouge trait pointillé). Start Mono MG et règle renforcée MD et c'est parti...à P2, 2 versions: soit on balance à droite soit (bien plus dur) on croise pour rejoindre le haut de Médée. Cotations à vérifier; à faire a priori en mouli.

6. Perséphone (trait plein bleu ciel). Départ de Lulluby puis à la bague partir tout droit/un peu à droite (Goujons bleus) pour rejoindre le relais du 6a. Selon qu'on va (ou non) prendre la fissure MD pour le réta on tourne à 6b+ ou 6c.

 

Face sud Ouest

amphi-SWvoib

1. (tracé noir).  Le 6a de Bertrand dont je ne connais pas le nom. A noter qu'à P2 il y aura bientôt (pour l'instant faisable en mouli sans problème) un variante partant à gauche et rejoignant Perséphone. Cela fait un top 6a+/6b dixit la petite.

2. Thésée. Dans le 7a+ quel que soit l'axe choisi...

3. Cassandre. Un chouille plus dur que sa voisine de gauche. 7a++ voire 7b

4. Phèdre. 6c bien athlétique; la seule qui ne demande pas de tenir un trou....

5. Iphigénie. 2 sorties pour le réta. A droite (sur mono) 7b; A gauche sur un trou plat franchement pas bon: 7b+ (très morph petit; ça le fait en étant grand mais ma version est franchement atroce).

6. Electra. Bon gros 7c sur mono (un chouille morpho) quel que soit la version. P3 se met (si, si) en rallongeant sérieusement le point.

Traversée et autres variantes.

Le jeu est "infini" car on peut mixer la trav (ou un bout) avec les mini voies...

Quelques repères:

La traversée (G à D): toujours très technique; 2 sections vraiment plus dures que le reste. A mes yeux cela donne un bon gros 7c voie; la connection majeure étant alors de finir par la sinusoide.

La traversée (D à G) serait vraiment plus dure (dixit le nain) et ferait si on combine avec Electra un sacré challenge.

La sinusoide (bleu ciel) exploite au mieux ce beau bombé central en finissant sur le mono tout en haut (et en le tenant vraiment pour aller au "top"). La petite s'y est attelée mais sans réussite pour l'instant car c'est l'endroit le plus chaud de la face...

Phèdre rallongé (en partant sur les bacs écaille en bas à gauche de la voie) vaut 7a; Par contre Iphigénie rallongé (même start et sortie de droite) est à peine plus dure que sa version de "base"; peut être un petit + ou bien peut être est ce simplement un bon 7b alors que la VO n'en est qu'un petit ????  A vous de juger...

 

Voilà, maintenant vous savez vraiment tout!!!!! Mais je le répète, allergique aux monos, ne venez pas...Car non seulement il y en a plein mais on fait vraiment le mulet dessus...

 

 

 

 

 

Posté par jordi pillet 71 à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :